Bypass gastrique Turquie – la chirurgie de l’obésité sévère

Au Bypass gastrique en Turquie : cours des dernières années, de nombreuses recherches ont approuvé que l’association entre l’obésité et le surpoids va causer le développement d’autres maladies chroniques. Ceci explique pourquoi le surpoids et l’obésité doivent être considérés comme un problème de santé publique qui doit être correctement traité et soigné tôt avant qu’ils imposent d’autres problèmes.

Pour ces patients, des procédures chirurgicales spécifiques peuvent les aider à perdre un poids important et éviter de développer les complications ou les maladies qui peuvent être déclenchées par l’obésité.

C’est quoi un bypass gastrique en Turquie ?

 

 

Le bypass gastrique en Turquie ou by-pass est une technique de la chirurgie de l’obésité ou encore appelée chirurgie bariatrique destinée aux personnes qui souffrent d’un surpoids handicapant et une obésité sévère.Le 

principe du bypass consiste à la création d’une petite poche gastrique chez le patient pour minimiser la capacité d’avaler de l’estomac de grande quantité d’aliment, et à court-circuiter le système digestif pour inhiber l’absorption de grande quantité de calories et d’aliments.

bypass gastrique turquie

A propos du bypass gastrique en Turquie

Avantages

Avec le bypass gastrique en Turquie, la perte de poids moyenne est beaucoup plus importante qu’avec d’autres procédures, comme l’anneau gastrique ou la sleeve gastrique. Elle est également beaucoup plus rapide si les indications médicales sur le régime à suivre sont bien suivies et respectées.

Les maladies liées à l’obésité, telles que le diabète de type 2, l’hypertension, le reflux gastro-œsophagien ou les problèmes respiratoires du sommeil, peuvent commencer à s’améliorer avant même la perte de poids.

Les patients qui subissent un bypass gastrique vont bénéficier d’meilleure qualité de vie qu’avant l’intervention et sont en très bonne santé en général.

Risques et inconvénients

L’opération exige plus d’expérience et de compétences techniques par rapport le cas de la sleeve gastrique ou d’autres interventions plus simples. Néanmoins, la période postopératoire est similaire à d’autres procédures, étant un processus simple et non douloureuses.

Comme il s’agit d’une technique restrictive et qui favorise la capacité à absorber certains nutriments tels que le fer ou certaines vitamines est réduite de manière sélective. De ce fait, le patient devra prendre des suppléments vitaminiques à vie.

Le patient est dans l’obligation de suivre un régime alimentaire sévère, en glucides simples ou en amidon. En effet, ces aliments peuvent provoquer le syndrome de dumping.

 

Avant toute chirurgie de l’obésité, une évaluation psychique doit être effectuée et bien détaillée. Il est important de détecter s’il existe un modèle d’anxiété que le patient compense par des crises de nourriture. En l’absence de traitement, le patient peut développer un transfert de cette « dépendance alimentaire » vers autre chose, comme l’alcool ou les drogues.

Quand faire appel à cette intervention ?

 

Quand une personne a un indice de masse corporelle (IMC) entre 25 et 29, l’OMS considère ce cas comme un excès de poids. D’autre part, lorsque l’IMC dépasse le chiffre 30, le diagnostic est l’obésité. Dans la majorité des cas, le patient essaie de perdre du poids en suivant un régime alimentaire stricte, en ayant une bonne alimentation, en pratiquant du sport, en prenant certains médicaments par voie orale et en contrôlant certaines maladies. Mais malgré cet effort, ils ne peuvent pas atteindre le poids souhaité.

Comment se déroule l’intervention ?

L’opération du Bypass gastrique permet au patient de minimiser la quantité d’aliments qui vont entrer dans l’estomac en agrafant une petite poche gastrique par cœlioscopie. Le chirurgien réduit une grande partie de l’estomac, au niveau du poche gastrique, lors de cette opération chirurgicale.

Sur cette poche gastrique, le chirurgien suture une portion de l’intestin grêle de manière à contourner environ 1 mètre d’intestin. Cela revient à faire une sorte de court-circuit gastrique. Le mètre d’intestin, qui est contourné, ne reçoit plus d’aliments quand vous ingérez de la nourriture. L’intervention est réalisée par cœlioscopie appelée également laparoscopie (endoscopie médicale) ne nécessitant que quelques incisions et ne laissant que de petites cicatrices au niveau du ventre.

Les suites opératoires

·         Pour assurer de bons résultats, il faut suivre les consignes du chirurgien et des suites post-opératoires pour garantir la réussite de l’intervention. Il faut donc :

·         Planifier un régime après l’intervention de bypass est indispensable pour équilibrer le poids

·         Le patient se lève quelques heures après l’intervention

·         Il reste à jeun de 24 h à 3 jours en fonctions des conditions de l’intervention

·         La douleur est minime est parfaitement contrôlée par des antalgiques simples

 

·         Après ce contrôle, le patient peut quitter la clinique