Charlotte Valandrey se confie sur la chirurgie esthétique

Charlotte Valandrey et la chirurgie esthétique
Le 23 mai 2022

Charlotte Valandrey et la chirurgie esthétique : Son vrai nom est Anne-Charlotte Pascal, elle est une fameuse actrice et écrivaine française. Quand elle a été invitée pour parler chez les colonnes d’« Ici Paris » en début de ce mois de mai, Charlotte Valandrey a parlé de son expérience avec la chirurgie esthétique. Pour faire face aux signes du temps, la comédienne de 53 ans ne serait pas contre l’idée de cette pratique.

Charlotte Valandrey et la chirurgie esthétique

« Je peux comprendre qu’une femme n’ait pas envie de voir les traces de temps sa manifestent sur son visage et son corps ». Dans un article du magazine Ici Paris, au début de ce mois de mai, Charlotte Valandrey a évoqué sans détour le recours à la chirurgie esthétique. En pleine promotion de son livre « Se réconcilier avec soi », la comédienne de 53 ans s’est confiée sur le temps qui passe et l’impact que cela peut avoir sur une carrière. Tout comme de nombreuses personnalités, Charlotte Valandray ne serait donc pas contre l’idée d’avoir recours à cette fontaine de Jouvence. « Pour ma part, je ne rejette pas l’idée d’un mini-lifting du visage dans une dizaine d’années », a-t-elle confié en toute sincérité.

C’est une décision n’est pas aussi facile à prendre. Au fil de cette interview, l’héroïne du film Rouge Baiser a pointé du doigt l’absence ‘d’équité en matière d’avancée en âge’ entre les hommes et les femmes dedans le monde du cinéma. S’ils peuvent se montrer plus tolérants face au ventre très rebondi ou de nombreuses rides sur le visage des acteurs, certains producteurs n’offrent pas le même traitement de faveur aux actrices. « Une comédienne qui a pris quelques kilos ou montre un visage moins lisse ne sera pas perçue de la même façon », a-t-elle dénoncé auprès de nos confrères.

Ses confidences sur sa maladie

Dans son livre, on trouve qu’elle a parlé de sa séropositivité et sa greffe de cœur en 2003, Charlotte Valandrey est également revenue cette expérience difficile dans sa vie. Pendant des années, la belle maman a bien souvent caché sa maladie. « À chaque fois que je rencontrais des gens du métier, je devais faire bonne figure », a-t-elle avoué. Et d’ajouter : « Je ne pouvais pas leur expliquer que j’avais appris ma séropositivité à 18 ans. » Malgré son sourire constant, l’ancienne acolyte d’Ingrid Chauvin était lasse de garder ce lourd secret. « J’avais juste envie de leur crier : « Je ne vais pas bien du tout » ». Un masque social que Charlotte Valandrey a aujourd’hui fait tomber après une longue reconstruction personnelle.