Myriam Abel transformée par la chirurgie esthétique

Myriam Abel et la chirurgie esthétique
Le 16 novembre 2021

Myriam Abel et la chirurgie esthétique : La fameuse chanteuse Myriam Abel a été invitée dans une émission « L’Instant De Luxe » le mardi dernier de la date 9 novembre 2021 et elle a parlé sans tabou sur son recours à la chirurgie esthétique. L’ex-candidate victorieuse de la Nouvelle Star s’est livrée comme jamais sur le plateau de l’émission l’Instant De Luxe. L’occasion pour la femme de 40 ans de revenir sur quelques anecdotes de sa vie, mais également sur ses opérations de chirurgie esthétique.

Changement après la chirurgie esthétique

À l’âge de 40 ans, Myriam Abel, lors de sa victoire de la troisième saison de la « Nouvelle Star », a fait une apparition pour le public et on observe qu’elle s’est totalement transformée depuis ses débuts. Des changements dus à des opérations de chirurgie esthétique dont elle ne se cache pas. Elle révèle en effet avoir eu notamment recours à des injections sur le visage : « Ce sont des injections pour effacer les cernes. Les lèvres, je les ai faites très légèrement. Les injections à l’acide hyaluronique, c’est ma passion. J’adore ! » explique-t-elle, sans aucun tabou.

Elle a ajouté qu’elle a aussi autres complexes, bien évidemment en relation de son poids : « Je voudrais perdre 10 kilos parce que je suis petite. J’ai pris du poids à cause de la nourriture de ma mère. J’en faisais 20 de moins à l’époque de la Nouvelle Star. »

Une chanson volée ?

Depuis qu’elle a vaincu la 3eme saison de l’émission de la « Nouvelle Star », Myriam Abel a eu la chance de signer plusieurs contrats dans la musique pour produire et être active dans le monde musical. Elle s’est d’ailleurs exprimée à ce sujet, en dévoilant que sa chanson « Comme Je T’aime », aurait été volée par la star de Loft Story, « Loana ». Lors de son interview, elle explique : « Son producteur Alain William, c’était mon ancien producteur. Il m’a fait enregistrer cette chanson que j’adorais. C’était ma chanson ». En fin du compte, la chanson a finalement été donné à Loana et Myriam Abel n’a rien pu faire contre : « Ils ont gardé ma voix, ils ont un tout petit peu baissé. Ça a été tellement bien trafiqué que je n’ai pas pu me défendre. ».